L'archange Saint Michel

L'Archange Saint Michel se raconte

Je suis monté pour la première fois au sommet du clocher de Saint Michel Mont Mercure le 15 août 1897, à bras d'homme et avec un échafaudage rudimentaire.

J'ai été fabriqué pour l'Exposition Universelle de 1889, à Paris. Je suis la copie de la statue qui siège encore, depuis mai 1885, sur le dôme de la basilique de Fourvière à Lyon.

Le Conseil de fabrique a accepté de m'acheter pour 4400 francs de l'époque.

Au début du XX ème siècle, mes ailes ont souffert plusieurs fois et la violente tempête du 8 février 1957 me déstabilisa. L'entreprise Rousseau m'a alors démonté et descendu en morceaux pour pouvoir me réparer et refaire mon support.

Je suis remonté le 15 août 1961 en hélicoptère. Oui, en hélicoptère , grâce à la prouesse du jeune pilote Charles Schmitt. Cet événement a été relaté par la télévision de l'époque et environ 30 000 personnes sont venues me voir ainsi regagner le sommet de l'église.

 Les années suivantes furent plus calmes, mais peu à peu les intempéries firent leur œuvre. Les 27 et 28 juin 2011, après des examens externes et internes, il fut décidé de me restaurer entièrement.

Un échafaudage monumental a été installé en octobre 2012 et c'est le 16 novembre 2012 , à 9h, qu'une grue géante mobile a procédé à ma nouvelle descente.

Après avoir subi de gros travaux dans les ateliers de la SOCRA , près de Périgueux (réfection et traitements de protection des pièces, rééquilibrage de l'ensemble...) on m'offrit une belle parure de 8500 feuilles d'or d'un poids total de 200 g.

De retour à Saint Michel Mont Mercure, j'ai été heureux de reprendre ma place sur le clocher le 29 septembre 2013, le jour de ma fête. Vers 16h, j'ai été hissé, ce coup-ci en une seule pièce, devant plus de 20 000 personnes. Un orage court mais intense a quelque peu perturbé mon ascension.

Pendant plusieurs jours, la population michelaise et des alentours a fêté mon retour dans la joie et l'allégresse. Cet événement hors du commun a nécessité la participation de plus de 350 bénévoles.

Depuis ce jour-là, je suis de nouveau au sommet de l'église, tout étincelant, protégeant les Michelais et les Michelaises ainsi que tous les Vendéens puisque je suis installé au point culminant de la vendée.

Deux livrets relatant l'histoire de l'église et de son Archange sont en vente à la Mairie